Java: CPGE – EST – ENSAS

CPGE – EST – ENSAS

Liste complète de tous les exercices corrigés en Java pour étudiant CPGE – EST – ENSAS

  • class employe comme modelé , héritage class dérivé ,
  • polymorphysme, class abstract
  • quelques exercices en java graphique
  • les Evénements (ActionListener)
  • les Thread etc …

CPGE – EST – ENSAS

1- Cours – exercices corrigés pour étudiants CPGE -EST – ENSAS

2- Résumé de cours java:memento_java_3c

lien du document à télécharger

Conseils pour apprendre java:

Que vous soyez débutant complet ou programmeur expérimenté, voici 10 Trucs et Astuces pour devenir meilleur en programmation. Je vous propose d’en appliquer un maximum dans la vie de tous les jours pour obtenir de vrais résultats.

Il est facile de connaître les mots-clés d’un langage de programmation, il est facile de recopier un code trouvé sur Internet, mais programmer c’est bien plus que d’écrire des lignes de code dans un éditeur de texte.

Programmer c’est régler de vrais problèmes, c’est savoir organiser son code source de manière optimale, c’est créer un programme robuste, optimisé et qui tient dans le temps.

Voici donc 10 astuces pour devenir meilleur en programmation:

1. Programmer, programmer et encore programmer

La programmation s’inscrit dans la partie « savoir-faire » de notre mémoire. Cette partie demande beaucoup de pratique. Pratiquer permet également de faire des erreurs, pour justement ne plus les refaire à l’avenir.

La programmation s’apprend beaucoup en faisant, et plus vous faites, plus vous saurez faire.

2. Lire des livres et guides

Avant d’appliquer le point précédent il faut bien évidemment un minimum de bases. Ces bases sont à chercher dans les livres destinés aux langages de programmation en question. Les ressources sont nombreuses sur Internet, n’hésitez pas à vous procurer un guide pratique, peu importe son format, pour commencer sur les meilleures bases.

3. Contribuer ou poser des questions

Notamment dans les communautés Open Source, les membres sont très actifs et répondent volontiers aux questions posées. Essayez tout de même de chercher avant de poser vos questions. Cela vous fera potentiellement gagnant du temps, mais cela vous fera également apprendre à ne plus retomber sur le même problème.

4. Voir plus loin

Programmer n’est pas que taper du code sur son clavier. Il y a des principes à apprendre avant de se plonger dans le code : les structures de données et les algorithmes. Il s’agit sûrement de la partie la plus rebutante de l’apprentissage, car elle est théorique et matheuse, mais cette étape vous permet d’organiser correctement vos programmes et ainsi de développer plus vite.

5. Lire et utiliser des exemples

Que ce soit sur des blogs ou dans le code des autres, inspirez-vous de ce qui existe pour le continuer ou l’améliorer. Vous n’avez pas besoin de reprogrammer tout ce qui existe à chaque nouveau programme.

Ceci est une erreur typique de débutant : vouloir tout programmer à partir de zéro. Bien que l’envie de tout savoir dans le fond soit un point très positif, vous n’arriverez jamais à tout programmer ou savoir à partir de zéro. Et si vous ne me croyez pas, commencez donc à apprendre l’assembleur et essayez de tenir le coup au quotidien. Le but de la programmation est de comprendre le fonctionnement des systèmes et d’écrire des programmes qui résolvent un problème, pas de passer des heures à faire ce qui existe déjà, en mieux…ou en pire. Il n’y a pas de honte à reprendre un code (avec les autorisations nécessaires) pour en faire quelque chose de différent, de meilleur ou de plus adapté.

6. Rejoindre des communautés de programmeurs

Partager ses connaissances est très important pour avancer et faire avancer les autres. Si vous avez l’occasion de faire un projet à plusieurs, tout en étant conseillé, vous gagnerez beaucoup en productivité.

Les sites comme StackOverflow ont une communauté extrêmement active avec des membres qui répondent quasi instantanément aux demandes.

7. Tester vos programmes

Le meilleur moyen de rater maintenant et plus tard est de produire des programmes qui ne sont pas entièrement fonctionnels, très gourmands en mémoire ou tout simplement peu optimisés. Le fait de se satisfaire d’un programme non fonctionnel et de continuer ainsi n’aide pas à faire mieux par la suite. Vous devez vous placer du côté du programmeur mais aussi du côté de l’utilisateur.

Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas faire d’erreur, mais qu’il faut les reconnaitre et les corriger.

8. Utiliser massivement Google

Il est intéressant et indispensable de savoir programmer de tête, mais lorsque vous bloquez vraiment ou cherchez à obtenir quelque chose d’existant, n’hésitez pas à utiliser Google.

Conseil personnel : tapez toutes vos recherches en anglais. Les communautés françaises sont actives et les ressources sont disponibles, mais en tapant vos recherches en anglais, vous obtiendrez littéralement 10 fois plus de résultats, preuve à l’appui :